A fleur de peau : le triptyque


Comme un visage éclaté qui devient bouillonnement cérébral (Micheline)

Comme un visage éclaté qui s’estompe peu à peu (Natalie)

Comme une femme couchée qui se retrouve dans la promesse d’un être neuf (M)

Comme une femme couchée qui devient une route semée de petits cailloux (N)

Comme cette main posée là sur les vagues du temps (M)

Comme cette main posée là qui refuse de faire des promesses (N)

Comme un nombril mauve prêt à s’ouvrir (M)

Comme un nombril mauve d’avoir vécu si longtemps (N)

Comme un écheveau de vaisseaux montrant le chemin de la vie (M)

Comme un écheveau de vaisseaux vidés de leur substance (N)

Les bras comme des branches : leurs nœuds nous disent où l’homme a dû baisser la tête (N)

Un cœur solaire battant jour après jour, marquant le pouls des corps qui se rencontrent (M)