Écriture, bien partagé


L’atelier et après : que serait une « publication équitable » ?

Aux marches du palais

Michel Neumayer
Revue Filigranes
Ateliers d’écriture GFEN[1] et autres

Ce texte a été présenté lors du colloque d’anniversaire des 20 ans
du D.U. Anuimateurs d’ateliers d’écritures (Aix en Provence)

 

La question de la publication en recueils ou en livres de textes issus d’ateliers d’écriture est souvent traitée comme une affaire en marge, avais-je écrit aux organisateurs du colloque pour les 20 ans du Diplôme Universitaire de formation à l'animation d'ateliers d'écriture. Je précisais que "dans mon intervention, je souhaitais la considérer plutôt aux marches du palais, de l’atelier, dans son prolongement."

 

Je voudrais ici témoigner d’une expérience de publication en « revue papier » de textes d’ateliers.… lire la suite


Attentifs à l’alliance du « comment » et du « pourquoi »… (Retour sur les Rencontres des ateliers d’écriture – GFEN – Toulouse 2002)

Attentifs à l’alliance du « comment » et du « pourquoi »…

 

Odette et Michel Neumayer
Analystes du travail,
concepteurs d’ateliers d’écriture

 

Nous avons participé aux Rencontres organisées sous l’égide du GFEN et des Ateliers toulousains, avec à l’esprit plusieurs questions : quelles conditions réunir pour que les pratiques de création ne soient pas déconnectées de ce qui fait débat dans la société (la démocratie, le partage de savoirs et des pouvoirs, le refus des exclusions, le rejet de la marchandisation de la culture) ? Comment faire pour que les pratiques de création soient des leviers de résistance aux fonctionnements sociaux dominants (inégalitarisme, individualisme, etc.)?… lire la suite


Seul, plusieurs, mais interdépendants

Odette et Michel Neumayer
Gfen Provence
www.gfenprovence.fr

Cet article est paru en 2011 dans la revue Traces (Bruxelles)

 

A propos de quelques termes

« Singulier », « pluriel », « individuel », « collectif » autant de termes familiers qui semblent couler de source. On les retrouve en grammaire, en psychologie, en pédagogie, dans le travail social, la sociologie, en passant par le monde du sport, de l’entreprise, de l’école.

Notre mémoire scolaire avait retenu que le singulier et le pluriel étaient deux entités diamétralement opposées. C’est un peu par hasard que nous sommes arrivés à l’idée qu’ils n’étaient pas aussi éloignés l’un de l’autre qu’ils en avaient l’air et que des ponts pouvaient être jetés entre eux.… lire la suite


Le choix de produire ensemble

L'arbre ne cache-t-il pas la forêt ? La multiplication des ateliers d'écriture en formation d’adultes comme dans les lieux culturels, dans le travail social, dans l'enseignement scolaire ne ferait-elle pas écran à la nécessité de poursuivre la réflexion sur les mobiles qui poussent à imaginer et animer des ateliers d'écriture ?

 

par Odette et Michel NEUMAYER

(Cet article est paru dans le Journal de l’alpha en 2011)

Si l’on pose que l’atelier est le lieu d’une d’écriture partagée, alors deux éléments nous semblent essentiels : le choix de produire ensemble et le fait de se demander quel est le pourquoi de ce choix, puis la décision de passer à l’écriture.… lire la suite


Écriture solitaire ? Non, partagée !

 Odette et Michel Neumayer
GFEN Provence

 

L'écriture serait-elle par nature un fait solitaire qui ne se partage pas ? Nous avons fini par admettre sans plus nous questionner la vision romantique de l'écriture, avec l'image de l'écrivain retiré dans son antre, tout entier tourné vers lui-même et son œuvre.

Certes, "Faire de l'écriture un bien partagé", est une expression[1] forte, reprise ici et là, en France et ailleurs. Elle a l'air d'aller de soi, mais elle demande à être travaillée. Nous désirons montrer qu'elle peut se vivre au cours de toutes sortes de situations. À partir de quatre exemples, nous tenterons de mettre en lumière ce qu'elle signifie pour nous.
lire la suite

Écriture, éducation prioritaire

Deux voix se mêlent, deux générations,
deux approches de l’écriture en atelier nourries
d’expériences diverses et différentes…

Le texte issu de leur intervention croisée faite
lors des Rencontres du GFEN (« Ecriture, éducation prioritaire),
de St Denis en avril 2015 est paru dans Dialogue 158.

Lire le pdf

(1,5 MO)

 

Intervention de …

  • Stéphanie FOUQUET, Secteur Poésie Écriture du GFEN, enseignante, animatrice du collectif O Débi

  • Michel NEUMAYER, GFEN Provence, enseignant, formateur, analyste du travail. Co­fondateur de Filigranes, revue d’écritures. (www.ecriture­ partagee.com)

« La dynamique des ateliers impulse, essaime, fé­dère des actions,
des projets, des collectifs artis­tiques.
Héritiers de 40 ans de travail, nous sommes témoins
de cette aventure d’écriture qui tient, te­naille et entraîne
dans l’écrit à travers publications
et interventions poétiques publiques.
lire la suite


Vingt ans d’ateliers d’écriture entre partis pris et professionnalité

Vingt ans d’ateliers d’écriture

entre partis pris et professionnalité

CE TEXTE DATE DES ANNÉES 2000.
IL PRÉFIGURE LES LIVRES PUBLIÉS ULTERIEUREMENT AUTOUR DES ATELIERS D’ÉCRITURE RECENSÉS DANS CE SITE.
SI NOUS LE DONNONS A LIRE C’EST COMME ÉLEMENT D’ARCHIVE,
COMME BROUILLON D’UNE PENSÉE EN CONSTRUCTION.

 

Odette et Michel NEUMAYER

 

"La théorie du poème est rebelle à dire" affirme Edouard Glissant. N'en va-t-il pas de même pour la théorie de l'atelier d'écriture?

La bataille du « Tous capables d’écrire! », engagée il y a deux décennies par les militants d’Éducation Nouvelle, est toujours actuelle, même si un certain engouement pour les ateliers d’écriture dans la France d’aujourd’hui pourrait laisser croire que ceux-ci, devenus pratique courante et reconnue, ont cessé d’être un enjeu.… lire la suite


Les ateliers de création dans les dispositifs d’accompagnement àla scolarité: un luxe ? Un loisir ? Une nécessité?

L‘accompagnement à la scolarité peut se décliner de différentes façons : développer en soi l’envie et le plaisir d’apprendre est une chose bien mystérieuse. Transmettre cela à d’autres, enfants, adultes, l’est certainement encore plus ! Donner aux enfants le goût du savoir est une belle ambition qu’il faut traiter avec soin et inventivité.

C’est ce que, depuis de nombreuses années, nous tentons de faire avec des adultes bénévoles en formation car ils interviennent dans un dispositif appelé « Entraide scolaire », mis en place par la municipalité d’Aubagne en partenariat avec diverses associations locales.

(…)

Dans les lignes qui suivent, nous présentons l’exemple d’un des ateliers de formation que nous avons imaginé.

lire la suite

Poétique de la fabrication

IMAG0063

Ce que j’apprends en fabricant des livres-objets

Un article d’Odette et Michel Neumayer

Récit d’un atelier conçu et animé en coopération avec Antoinette Battistelli,
Céline Felder, Anne-Charlotte Liprandi du GFEN Provence

1

La poésie une affaire de sens ? Non, le sens à lui tout seul ne fait pas poésie. Alors, la
poésie une affaire de forme, d’emballage original pour une parole qui voudrait
s’énoncer différemment ? Non plus, car la poésie ne serait alors que souci ornemental.

A quoi reconnaît-on alors la poésie ?

L’hypothèse retenue serait qu’elle est précisément une affaire de relation entre un sens et une forme.… lire la suite