Publier


Welcome

Welcome, marhaba, ahlam wa sahlam, kosh amadi, wilkommen, bienvenidos, dobro pajalovatb,… un mot dans mille langues possibles.

Je me demande toujours ce que me dit une personne lorsqu’elle me dit bienvenue , que ce soit dans sa langue ou en français ou en français avec sa langue pour donner la couleur à ce mot qu’il a appris. Qu’est-ce qu’il accueille : mon corps, mon âme, mes pensées, ce je ne sais quoi que j’apporte avec moi ce jour là précisément, ou mon tout moi pour l’éternité. Veut-on de moi pour 1h, 1 journée, le mois qui vient ? Quelle place exactement m’est offerte par sa vie dans la vie de celui sui le dit, à la racine de la langue qui l’a fait naître ?… lire la suite


Un sac de 60 litres

Description plate

Un sac poubelle de 60 litres, gris fonçé, H1m/ L40cm/P30cm.

Plein à craquer, légèrement éventré, d’où sort une tige de fer, dégoulinant…

A 5 m, il sent. A 1 m, il pue.

Posé près d’un endroit où quelqu’un dort.

Elisabeth

Le récit

D’où je suis, je regarde l’homme qui dort là, à quelques mètres de moi. J’ai entendu hier soir qu’il s’appelle Reza. Cette nui, j’ai lu l’histoire d’un Reza dans un livre jeté en mon intérieur. C’est ainsi que je sais qu’il est iranien. Ses joues sont bleues d’une barbe de quelques jours. Il sourit doucement en dormant et j’essaie de lui fabriquer une berceuse en faisant jouer le vent dans mes plis.… lire la suite


À propos du fragment

… un entretien né du travail autour de la revue Filigranes paru dans Dialogue, revue du GFEN »

Question : « Dès juin 1984, dans le premier numéro de Filigranes vous posez la problématique du fragment, que vous formalisez ensuite comme : « une alternative plausible et stimulante à la désaffection des genres littéraires traditionnels »
Dans le numéro 2 de la revue, vous posez l’écriture comme « recherche d’un destinataire au- delà de toute adresse ». Aujourd’hui dans la jungle de l’universel discours, ces deux voies s’avèrent toujours aussi fécondes, est-ce optimisme de notre part ? »

Filigranes : Certes, de nombreux textes de la littérature contemporaine nous invitent à une lecture par fragments, fractions, bribes et autres découpes.

lire la suite

Aux marches du palais

L’atelier et après…
Que serait une « publication équitable » ?

 Michel Neumayer
Revue Filigranes
Ateliers d’écriture GFEN

 

 

CE TEXTE A ÉTÉ PRÉSENTÉ EN AVRIL 2014
LORS DU COLLOQUE ANNIVERSAIRE
DES 20 ANS DU DIPLÔMÉ UNIVERSITAIRE

« ANIMATEURS D’ÉCRITURE » À AIX EN PROVENCE

La question de la publication en recueils ou en livres de textes issus d’ateliers d’écriture est souvent traitée comme une affaire en marge, avais-je écrit aux organisateurs du colloque pour les 20 ans du Diplôme Universitaire de formation à l’animation d’ateliers d’écriture. Je précisais que « dans mon intervention, je souhaitais la considérer plutôt aux marches du palais, de l’atelier, dans son prolongement. lire la suite