J3 : Ecrire, s’étranger le regard