Jour 4 : temps 3 (collage) une lettre à la manière de Gaston Chaissac


Cher Monsieur Marc Stevens,

Ce matin en épluchant une pomme j’ai remarqué que le long serpentin qui en résultait s’organisait pour constituer un visage. C’est étrange l’envergure qu’a prise cette figure au fil des minutes. Sur l’assiette blanche elle était une parure qui évoquait Monsieur Jésus  à l’heure de sa Passion. L’épluchure, une ordure en somme, posait sa candidature pour une œuvre en Limoges. L’impure devenait pure. L’idée m’effleura si vite qu’on eut pu croire à une piqûre de moustique. À travers mes réflexions, voyez la déconfiture d’un homme ordinairement sûr de son fait. J’espère que vous trouverez là de quoi méditer.

Amitiés et bonne santé, bon moral

Gaston Chaissac

PS je voudrais déjà lire votre réponse

(auteur Micheline)