Récit du personnage : deuxième écriture après description plate


Le chauffeur de camion

Il est chargé, chaque jour vers 10h, d’amener les produits commandés la veille par les responsables de la Croix-Rouge. Dans la jungle sa tâche consiste à garer son camion à l’endroit prescrit, à décharger les colis à l’entrée du bâtiment, à faire signer le bon de réception par le responsable, puis à repartir. Il a d’autres livraisons quotidiennes à effectuer pour la Croix-Rouge (au Centre de transfusions sanguines notamment).

La borne à recharger les GSM est là. Check. Le lait, le PQ, l’eau. Check. Le pain, les oeufs, le riz. Check. Lessive, savons. Check. Le carton du matos scolaire du secours catholique. Check.

Ok. On y va, tout est là. C’est le p’tit Samir qui va être heureux. Una tutta tut’intera de l’AC Milan. Il va faire le beau, j’le vois déjà. Tut, tut… Mais quel con celui là, y peut pas mettre son clignotant ? E va fan culo !

Putain… y’a encore pas d’place pour se garer. C’est toujours pareil. Oh, Marco, va dire à Géraldine qu’elle pousse sa bagnole, j’dois décharger. Salut Enzo, comment ça va ? T’es encore bien plein ! T’as tout trouvé ? Même la borne rechargeable pour les GSM ? Oh, t’es un amour.

Mvoumj (bisou sonore de Géraldine sur la joue de Enzo)

J’l’adore cette nana. Elle en fait des trucs ici, c’t’incroyable. J’ose pas l’dire, mais c’est vrai : venir ici, ça me rend heureux. J’en ai presque honte. C’est pas pour profiter d’la misère, non, non. Mais j’aime ces gens.

Hé Samir, approche.

Ils se serrent la main. Le p’tit Samir serre aussi fort qu’il peut.

Allez, dans mes bras, p’tit merdeux. Tiens. Il lui tend la tutta tut’intera de l’AC Milan. Les yeux de Samir brillent. Il se jette à la taille d’Enzo et l’enserre de ses bras sans pouvoir en faire le tour.

Pascale