travail


Constituer le point de vue du travail, un enjeu majeur

Le travail entre expérience et concepts

Odette et Michel Neumayer

Analystes du travail
Concepteurs d’ateliers d’écriture

 

« L’exercice professionnel évoluant toujours vers davantage de production et de transmission de savoirs, la formalisation de l’expérience apparaît comme une condition du travail » (…) « Un peu comme si l’analyse du travail faisait désormais partie du travail lui-même ». Yves Clot[1]

 

Les grands mots sont lâchés : travail, expérience, formalisation. C’est autour d’eux que s’organise cet article. Pour cela, nous nous appuyons sur les apports d’une formation en « ergologie »[2], qui dans notre pratique professionnelle quotidienne nous ont été fort utiles[3].… lire la suite


Du mythe de Sosie aux origines de la démarche « Sosie »

Du mythe de Sosie
aux origines de
la démarche « Sosie »

Sylvie Chevillard
Odette et Michel Neumayer
GFEN

On connaît les amours insatiables de Jupiter, les mille et une péripéties qui ont inspiré la verve de Plaute et celle de Molière ! Bien qu’on le cite souvent, on connaît moins les détails de l’histoire de Sosie, un être au destin curieux que Jupiter instrumentalisa pour arriver à ses fins ! L’histoire de ce personnage nous replonge dans un fameux quiproquo conjugal dans lequel plusieurs personnages se substituent les uns aux autres : Jupiter, roi des Dieux se substitue au roi Amphitryon ; Mercure, messager de Jupiter à Sosie, valet d’Amphitryon !lire la suite


Vingt ans d’ateliers d’écriture entre partis pris et professionnalité

Vingt ans d’ateliers d’écriture

entre partis pris et professionnalité

CE TEXTE DATE DES ANNÉES 2000.
IL PRÉFIGURE LES LIVRES PUBLIÉS ULTERIEUREMENT AUTOUR DES ATELIERS D’ÉCRITURE RECENSÉS DANS CE SITE.
SI NOUS LE DONNONS A LIRE C’EST COMME ÉLEMENT D’ARCHIVE,
COMME BROUILLON D’UNE PENSÉE EN CONSTRUCTION.

 

Odette et Michel NEUMAYER

 

"La théorie du poème est rebelle à dire" affirme Edouard Glissant. N'en va-t-il pas de même pour la théorie de l'atelier d'écriture?

La bataille du « Tous capables d’écrire! », engagée il y a deux décennies par les militants d’Éducation Nouvelle, est toujours actuelle, même si un certain engouement pour les ateliers d’écriture dans la France d’aujourd’hui pourrait laisser croire que ceux-ci, devenus pratique courante et reconnue, ont cessé d’être un enjeu.… lire la suite


Écrire et faire écrire à propos du travail

Ecrire et faire écrire à propos du travail :
quelques manières d’aborder la formation d’adultes, entre éducation nouvelle et ergologie.

 

 

Odette et Michel Neumayer
Formateurs d’adultes, concepteurs d’ateliers d’écriture
Marseille, France
www.ecriture-partagee.com
www.gfenprovence.fr

(N.B. Cet article est paru sur un site italien consacré aux questions de la formation et du travail, d’où sa référence à « la France »).

Cet article n’est pas un panorama de la formation d’adultes en France

Cet article n’est pas un panorama de la formation d’adultes en France. Il se veut simplement un témoignage, le récit un peu analysé d’une expérience singulière, dans les deux sens du terme :

  • singulière car portée par des sujets inscrits dans une histoire, un réseau de rencontres, du partage, du militantisme ; deux personnes tentées par l’autodidaxie et l’invention.
lire la suite

Constituer » le point de vue du travail, un enjeu majeur

Le travail entre expérience et concepts

Odette et Michel Neumayer
analystes du travail concepteurs d’ateliers d’écriture

"L'exercice professionnel évoluant toujours vers davantage de production et de transmission de savoirs, la formalisation de l'expérience apparaît comme une condition du travail" (...) "Un peu comme si l'analyse du travail faisait désormais partie du travail lui-même". Yves Clot
Les grands mots sont lâchés : travail, expérience, formalisation.

C’est autour d’eux que s’organise cet article. Pour cela, nous nous appuyons sur les apports d’une formation en « ergologie », qui dans notre pratique professionnelle quotidienne nous ont été fort utiles.

Le mot « travail » n’a pas bonne presse, il porte en lui un conflit sémantique et pas mal d’ambiguïtés.

lire la suite